J-3 avant l'activation de mon implant cochléaire

J-3 : Un premier bilan

Le 5 septembre dernier, j’étais à l’I.R.D.P.Q. avec tous ceux qui sont intervenus dans mon dossier depuis le début de l’acceptation de ma surdité. Soit en janvier 2018. Avec eux, j’ai pu faire un bilan positif de mon cheminement jusqu’à aujourd’hui.

Sur le plan professionnel, ce que j’ai trouvé le plus difficile était de parler de ma surdité. J’avais peur du regard des autres et de perdre des opportunités. Le fait de mettre en place des stratégies de communication pour le dire dès le départ m’a, toutefois, aidé à me sentir moi-même à 100%. Avec le temps, je suis aussi devenue plus humaine dans ma façon de travailler. Tout comme de m’exprimer lorsque j’avais à répondre à des questions en lien avec mon parcours professionnel.

Sur le plan personnel, ma confiance a beaucoup augmenté. J’ai plus de facilité à parler de ma surdité avec des gens que je ne connais pas. J’ai une meilleure connaissance de mes limites. Je suis à l’écoute de mes besoins. J’ai aussi renoué avec mon côté créatif que j’avais laissé de côté pendant plusieurs années. Mais, surtout, j’ai pris le goût de prendre soin de moi.

Enfin, ce qui est spécial est que j’ai entrepris ces démarches en suivant mon intuition. Je réalise maintenant que c’était la meilleure décision à prendre avant d’avoir mon implant cochléaire. Pour moi, c’est comme une renaissance.

1 avis sur “J-3 : Un premier bilan

  1. Diane Michaud

    Je suis en attende d’un implant cochléaire, retardé évidemment à cause de la situation présente, mais votre expérience est rassurante. Merci d’avoir partagé.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *